MUO - Maintien dans l'Univers Onirique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MUO - Maintien dans l'Univers Onirique

Message par TheRealAEgir le Mar 7 Mar 2017 - 20:59

EDIT : même chose que SSILD.


Dernière édition par TheRealAEgir le Mar 14 Mar 2017 - 20:45, édité 1 fois

TheRealAEgir
Rêveur

Messages : 149
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 17
Localisation : Pontarlier, Doubs (Franche-Comté)

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUO - Maintien dans l'Univers Onirique

Message par RudyK le Mar 7 Mar 2017 - 21:16

Je rajoute juste que C'est une très bonne technique à combiner avec le CAT, qui favorisera cette période de sommeil paradoxal que l'on aime tant. La probabilité de réveil au cours d'un rêve augmente, et donc les occasions de faire des MUO aussi Wink

De plus, pour l'avoir pratiqué, imaginer la suite du rêve n'est pas obligatoire, mais y retourner est fondamental. Vous pourriez vous perdre à essayer d'anticiper une suite à ce rêve sans même pouvoir le vivre.
Concentrez-vous d'abord sur le fait que vous devez retourner dans le rêve, mais, toujours dans la détente, être excité ne vous fera qu'amoindrir vos chances Sleep

_________________
Nouvel admin, voyageur onirique démentiel ♪
avatar
RudyK
Administrateur

Messages : 2771
Date d'inscription : 31/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUO - Maintien dans l'Univers Onirique

Message par Sully Cobb le Mar 14 Mar 2017 - 3:26

Cette technique se déroule à la suite d'un réveil ayant perturbé la fin d'un rêve (ou vous vous êtes réveillé en plein milieu).[.......] vous pouvez toujours mettre un réveil, et prier pour qu'il vous réveille pendant votre sommeil paradoxal 
Pquoi tiens-tu à casser une phase de SP en cours,alors qu'il y a toujours des micro-réveils (à la suite de ces phases) pdt lesquels tu peux tenter un MUO?


Ne bougez pas d'un poil.
Cette citation a d'autant plus d'importance qd le MUO est exécuté au matin.En effet,même si l'on a plus de fortes chances de r'passer par du SLL stade 2 juste après ces réveils courts avant d'retomber en SP,il peut parfois arriver que l'on n'passe pas par ce SLL et qu'on fasse directement ce schéma "SP-réveil-SP".Ce schéma en qtion est l'plus idéal dans la pratique du MUO,mais repasser par du SLL ne r'met pas en cause pour autant la possibilité d'exécuter un MUO...
Par contre,à partir du moment que l'on bouge juste après notre réveil,on casse ce schéma car on r'passera forcément par le SLL.Et d'autre part,on n'peut plus parler de MUO à partir du moment qu'on n'est pas resté immobile pdt tte la procédure...


-Puis imaginer une suite, la fin de l'action que vous alliez réaliser, etc. Mais il faut vivre cette action, se placer à la première personne, etc

-Le but est de se placer suffisamment dans le contexte du rêve pour pouvoir y retourner.
-Le but du MUO étant de s'rendormir rapidement,on risque de r'tarder notre ré-endormissement si on commence à imaginer une suite etc.Cela est surtout préconisé lors d'un MILD que lors d'un MUO.Après,si cela vs aide d'imaginer qque chose,alors il vaut mieux imaginer qque chose de très court...

-De plus,se placer suffisamment dans l'contexte (en imaginant la suite,etc...) ne garantit pas du tt que l'on va r'tourner dans l'même rêve.Il suffit d'lire les JDRs pour constater qu'seulement moins d'1 personne sur 2 retournent dans l'même rêve...

Pour répondre en même tps à RudyK,retourner dans l'même rêve n'est donc pas fondamental aussi bien pour la réussite d'un MUO,que pour une éventuelle prise de lucidité dans l'rêve suivant ce MUO...


La différence rêve/rêverie est vague. Le souci majeur de la rêverie étant qu'il y est beaucoup plus facile d'y sortir qu'un rêve.
Officiellement, la seule différence est l'apparition de sentiments et de sens dans le rêve.
Donc il ne vous reste plus qu'à toucher le sol, et voir si vous le sentez.
En ç'qui concerne les différences:
-Une rêverie n'a lieu que pdt la phase hypnagogique du SLL,alors qu'un rêve a lieu principalement lors du SP (même s'il peut également avoir lieu lors du SLL également)

-Contrairement aux rêves se produisant lors du SP,les sens du tactile et de la vue ont des difficultés à s'allier entre eux lors de rêveries hypnagogiques ou lors de rêves en SLL.D'où pquoi,lors de ç'type de rêves-ci,le rêveur y est généralement spectateur...Mais on peut utiliser les rêveries hypnagogiques pour Wilder en SP.
 
Sinon,j'te rejoins au sujet du souci majeur qu'tu évoques.En effet,le simple fait d'prendre conscience d'une rêverie peut ns réveiller précipitamment car elle est souvent issue d'une pensée même si cette dernière peut être confondue avec le rêve à cause d'un pt qui peut leur être commun,çàd l'imagerie mentale visuelle...


Un MUO dure généralement moins de cinq minutes.
Tu vois large comme moyenne de tps.Ça n'doit pas être évident d'rester 4 min immobile,surtout si ça ns démange Laughing ...


-que cela fait 20 minutes que vous essayez, je vous conseille de continuer.

-Le MUO découle des WILD, puisque vous entrez dans le rêve depuis l'état d'éveil.
-Au bout d'20 min,on peut déjà commencer à s'poser la qtion si on n'ferait pas mieux d'arrêter la tentative de MUO Razz ...

-Le MUO ne découle absolument pas des WILDs,il peut simplement déboucher sur des WILDs (nuance).Si c'était l'cas,on n'aurait pas ces cas d'figures:
   RN (ou RL)>MUO>DILDs
    "      "      >MUO>WILDs (ici,si le MUO était un WILD,on aurait RN/RL débouchant sur WILD et débouchant lui-même sur WILD...Il y a comme un hic)
    "      "      >MUO>RNs 
Concernant le dernier cas d'figure,il arrive que l'on s'réveille peu d'tps après notre MUO.Dans ce cas,ne pas oublier d'faire un TR car il peut très bien s'agir d'un FE...


Mais si vous vous endormez après un certain temps, et que vous vous êtes correctement imaginé votre rêve, il se peut que vous en rêviez par la suite, comme une sorte d'autosuggestion.
Attention à n'pas tomber dans l'induction d'rêve par incubation directe (çàd par le biais d'AS).L'incubation indirecte a tjrs montré plus d'efficacité...


- Difficile à mettre en place volontairement  - Difficile à réaliser, quand même
Penser à faire un MUO au réveil d'un RN est plus difficile que d'y penser au réveil d'un RL pour la simple raison que notre lucidité fait que l'on peut anticiper une tentative de MUO avant l'réveil,en s'disant par exemple en cours de ce RL "Ah tiens j'sens que j'vais m'réveiller,j'vais tenter un MUO une fois réveillé"...


Mais je ne conseille pas forcément cette méthode aux débutants, dans le sens où elle est difficile.
Ce n'est pas pour cette raison que j'la déconseillerais aux débutants car,hormis d'avoir des difficultés à y penser au réveil ou du mal à s'rendormir rapidement,le MUO n'est pas difficile en soi...La raison pour laquelle je la déconseillerais prioritairement,c'est qu'il n'sert pas à gd chose de tenter un MUO si l'on n'sait pas comment stabiliser un RL.Quel intérêt d'avoir un RL qui s'écroule aussitôt malgré un MUO réussi? Wink...

Cette technique se déroule à la suite d'un réveil ayant perturbé la fin d'un rêve (ou vous vous êtes réveillé en plein milieu).[.......] vous pouvez toujours mettre un réveil, et prier pour qu'il vous réveille pendant votre sommeil paradoxal 
Pquoi tiens-tu à casser une phase de SP en cours,alors qu'il y a toujours des micro-réveils (à la suite de ces phases) pdt lesquels tu peux tenter un MUO?


Ne bougez pas d'un poil.
Cette citation a d'autant plus d'importance qd le MUO est exécuté au matin.En effet,même si l'on a plus de fortes chances de r'passer par du SLL stade 2 juste après ces réveils courts avant d'retomber en SP,il peut parfois arriver que l'on n'passe pas par ce SLL et qu'on fasse directement ce schéma "SP-réveil-SP".Ce schéma en qtion est l'plus idéal dans la pratique du MUO,mais repasser par du SLL ne r'met pas en cause pour autant la possibilité d'exécuter un MUO...
Par contre,à partir du moment que l'on bouge juste après notre réveil,on casse ce schéma car on r'passera forcément par le SLL.Et d'autre part,on n'peut plus parler de MUO à partir du moment qu'on n'est pas resté immobile pdt tte la procédure...


-Puis imaginer une suite, la fin de l'action que vous alliez réaliser, etc. Mais il faut vivre cette action, se placer à la première personne, etc

-Le but est de se placer suffisamment dans le contexte du rêve pour pouvoir y retourner.
-Le but du MUO étant de s'rendormir rapidement,on risque de r'tarder notre ré-endormissement si on commence à imaginer une suite etc.Cela est surtout préconisé lors d'un MILD que lors d'un MUO...

-De plus,se placer suffisamment dans l'contexte (en imaginant la suite,etc...) ne garantit pas du tt que l'on va r'tourner dans l'même rêve.Il suffit d'lire les JDRs pour constater qu'seulement moins d'1 personne sur 2 retournent dans l'même rêve...


La différence rêve/rêverie est vague. Le souci majeur de la rêverie étant qu'il y est beaucoup plus facile d'y sortir qu'un rêve.
Officiellement, la seule différence est l'apparition de sentiments et de sens dans le rêve.
Donc il ne vous reste plus qu'à toucher le sol, et voir si vous le sentez.
En ç'qui concerne les différences:
-Une rêverie n'a lieu que pdt la phase hypnagogique du SLL,alors qu'un rêve a lieu principalement lors du SP (même s'il peut également avoir lieu lors du SLL également)

-Contrairement aux rêves se produisant lors du SP,les sens du tactile et de la vue ont des difficultés à s'allier entre eux lors de rêveries hypnagogiques ou lors de rêves en SLL.D'où pquoi,lors de ç'type de rêves-ci,le rêveur y est généralement spectateur...Mais on peut utiliser les rêveries hypnagogiques pour Wilder en SP.
 
Sinon,j'te rejoins au sujet du souci majeur qu'tu évoques.En effet,le simple fait d'prendre conscience d'une rêverie peut ns réveiller précipitamment car elle est souvent issue d'une pensée même si cette dernière peut être confondue avec le rêve à cause d'un pt qui peut leur être commun,çàd l'imagerie mentale visuelle...


Un MUO dure généralement moins de cinq minutes.
Tu vois large comme moyenne de tps.Ça n'doit pas être évident d'rester 4 min immobile,surtout si ça ns démange Laughing ...


-que cela fait 20 minutes que vous essayez, je vous conseille de continuer.

-Le MUO découle des WILD, puisque vous entrez dans le rêve depuis l'état d'éveil.
-Au bout d'20 min,on peut déjà commencer à s'poser la qtion si on n'ferait pas mieux d'arrêter la tentative de MUO Razz ...

-Le MUO ne découle absolument pas des WILDs,il peut simplement déboucher sur des WILDs (nuance).Si c'était l'cas,on n'aurait pas ces cas d'figures:
   RN (ou RL)>MUO>DILDs
    "      "      >MUO>WILDs (ici,si le MUO était un WILD,on aurait RN/RL débouchant sur WILD et débouchant lui-même sur WILD...Il y a comme un hic)
    "      "      >MUO>RNs 
Concernant le dernier cas d'figure,il arrive que l'on s'réveille peu d'tps après notre MUO.Dans ce cas,ne pas oublier d'faire un TR car il peut très bien s'agir d'un FE...


Mais si vous vous endormez après un certain temps, et que vous vous êtes correctement imaginé votre rêve, il se peut que vous en rêviez par la suite, comme une sorte d'autosuggestion.
Attention à n'pas tomber dans l'induction d'rêve par incubation directe (çàd par le biais d'AS).L'incubation indirecte a tjrs montré plus d'efficacité...


- Difficile à mettre en place volontairement  - Difficile à réaliser, quand même
Penser à faire un MUO au réveil d'un RN est plus difficile que d'y penser au réveil d'un RL pour la simple raison que notre lucidité fait que l'on peut anticiper une tentative de MUO avant l'réveil,en s'disant par exemple en cours de ce RL "Ah tiens j'sens que j'vais m'réveiller,j'vais tenter un MUO une fois réveillé"...


Mais je ne conseille pas forcément cette méthode aux débutants, dans le sens où elle est difficile.
Ce n'est pas pour cette raison que j'la déconseillerais aux débutants car,hormis d'avoir des difficultés à y penser au réveil ou du mal à s'rendormir rapidement,le MUO n'est pas difficile en soi...La raison pour laquelle je la déconseillerais prioritairement,c'est qu'il n'sert pas à gd chose de tenter un MUO si l'on n'sait pas comment stabiliser un RL.Quel intérêt d'avoir un RL qui s'écroule aussitôt malgré un MUO réussi? Wink...


2 p'tite anecdotes à part:
La 1ère,c'est qu'je trouve la traduction française mal choisie.Maintien dans l'univers onirique signifie que l'on est passé d'un rêve à un autre sans avoir quitté cet univers,donc sans interruption.Hors,il y a forcément "interruption" vu qu'on passe par un réveil court entre ces rêves...Du coup,"enchaînement d'rêves" m'semble plus approprié que MUO...

La 2ème,c'est qd qqn dit qu'il a réalisé un DILD ou un WILD,on comprend par là qu'il a bel et bien réalisé un RL induit depuis un RN ou depuis l'état d'veille...Alors que qqn qui dit qu'il a réalisé un DEILD,on pourrait sous-entendre (par traduction) qu'il a là aussi réalisé un RL induit à la sortie du rêve précédent.Hors,un DEILD n'est pas (ou n'mène pas à) forcément un RL comme pourrait l'être un DILD par exemple,et ce malgré un pt commun qu'ils partagent (çàd le terme "RL induit depuis..." dans leurs intitulés respectifs)...Mais bon,déjà à l'époque de sa création,l'auteur n'a pas voulu sortir de cette mode voulant que les méthodes finissent en "ILD" Laughing...

Sully Cobb
Maitre des Rêves

Messages : 1229
Date d'inscription : 18/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUO - Maintien dans l'Univers Onirique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum